Philippines : Archipel multicolore

By quentin • Asie • 23 Juin 2012

Les Philippines, qui déroulent quelque 18 000 kilomètres de côte, sont une destination de rêve pour les touristes adeptes du voyage en solitaire.

Si de plongée sous-marine accourent depuis longtemps sur les rivages de l’archipel, en revanche, l’engouement des baigneurs qui, de temps à autre, s’adonnent au plaisir de la découverte des eaux tropicales en se munissant d’un masque et d’un tuba, est un phénomène plus récent.

Des plages vierges, une population qui parle systématiquement l’anglais, ainsi qu’un taux de change assez favorable, constituent des avantages de taille offerts par des lieux de villégiature demeurés jusqu’ici à l’abri du tourisme de masse.

Sur les 7102 îles que compte l’archipel, la moitié seulement portent un nom. Les bonnes adresses sont Marinduque, Mactan Island (Cebu) et Apo Island (Negros Oriental). Boracay, très apprécié des Européens, et qui fut par le passé un centre de rassemblement de hippies, dispose aujourd’hui de nombreux hôtels de toutes catégories, du bungalow sur la plage à la lodge de luxe.

L’ensemble des îlots de Palawan passe pour être l’un des derniers paradis tropicaux de la planète. La faune et la flore sauvages ainsi que les fonds marins aux abords de Puerto Princesa attirent toujours plus de personnes recherchant le calme et la détente.

Ce lieu abrite également l’une des plus grandes réserves naturelles marines du Sud-Est asiatique: des espèces rares, tels les dugongs (vaches marines), tortues géantes ou raies cornues, peuvent y être observées de près.

Et comme toutes les îles d’une certaine importance, Palawan est accessible depuis Manille par avion (environ une heure de vol).

Laisser un commentaire