Les chutes du Niagara

By justine • Amérique du nord • 5 Août 2015

Les chutes du Niagara

 

Formées il y a de cela 12 000 ans lors de la déglaciation qui a suivi la période glaciaire du Wisconsin, les chutes du Niagara sont constituées de trois cascades d’eau situées sur la rivière Niagara à la frontière entre les États-Unis et le Canada. Composées du « fer à cheval » (Horseshoe) au Canada, des « american falls » ou chutes américaines et du «voile de la mariée» (bridal Veil falls).

Ces trois grandes chutes se déversent dans un grand vacarme discordant de 54 mètres attirant ainsi des visiteurs du monde entier. Grâce à cette puissance phénoménale naturelle, des centrales hydroélectriques ont été élaborées afin de tirer profit de ses eaux impressionnantes.

Les touristes viennent ainsi du monde entier pour les voir : 12 millions de visiteurs s’y rendent chaque année !

 

Des chutes pas comme les autres

 

La chute du « fer à cheval » a un débit qui peut dépasser les 2800 m3 la seconde. C’est le père Louis Hennepin qui fut le premier à souligner l’existence des chutes en 1678. Ensuite, des hommes ont voulu descendre les chutes en barils, bateaux ou autres moyens de navigation et l’acrobate Blondin traversa ses eaux vrombissantes à bicyclette sur une corde tendue.

Depuis, une loi en 1912, interdit toute tentative de cette nature. On ne peut que venir les voir et les observer : ainsi, du côté canadien, le Queen Victoria Park offre une excellente vue sur les chutes avec l’aide notamment des terrasses et des chambres d’observation.
Un tunnel est aussi creusé sous la chute permettant ainsi d’admirer le mur d’eau. Du côté américain, des circuits de randonnées sont élaborés, et des excursions en bateau sont offertes pour pouvoir observer de très près ses chutes d’eau. Ceux qui sont avides de sensations fortes prendront un téléphérique qui les emportera au-dessus des cascades. Connues pour leur beauté, les chutes du Niagara sont un haut lieu touristique magnifique, et leur préservation est un grand défi écologique.

 

Comment s’y rendre ?

Les Chutes du Niagara sont situées dans l’est de l’Amérique du nord, à la frontière entre le Canada et les Etats-Unis. Pour s’y rendre, les visiteurs étrangers optent le plus souvent soit pour un vol vers New-York ou un vol vers Montréal, puis empruntent ensuite soit des vols internes, soit utilisent une voiture de location ou le réseau de bus. Les français sont notamment de grands amateurs de cette destination, qu’ils rejoignent après un vol Paris-Montréal le plus souvent.

Laisser un commentaire